Icone_plantaire_ECalaber

Les origines de la réflexothérapie plantaire

On retrouve des traces montrant que de tout temps et dans toutes les cultures les hommes ont utilisé la stimulation de zones réflexes sur le pied et les mains pour soigner certaines maladies.

L'exemple le plus ancien (2 330 av J.C.) est ce détail d'une fresque du tombeau d'Ankhmahor à Saqqarah (Égypte) représentant deux praticiens stimulant les mains et les pieds de leurs patients.

En Asie, au IVème siècle, un acupuncteur du nom de Ge Hong découvre que l’on peut utiliser les pouces pour exercer une pression profonde sur la plante de pieds et que ce moyen augmente la guérison. Cette technique donne son surnom de « acupuncture sans aiguilles » à la réflexologie. 

Au début du 20ème siècle, aux Etats-Unis, le docteur William Fitzgerald (ORL) montre qu'en exerçant une pression sur des points bien spécifiques des pieds et des mains, il diminue considérablement la douleur chez ses patients. Ces recherches poursuivies par le docteur Joe Shelby Riley et par la physiothérapeute Eunice Ingham (première publication de somatotopies plantaires en 1936) constituent la réflexologie moderne et sont toujours d'actualité aujourd'hui.

En France, les travaux en neurophysiologie du professeur J. Bossy expliquent et contrôlent cliniquement les grands lois de la réflexothérapie.

La réflexothérapie plantaire - méthode Sonia Fischmann est fondée sur des cartographies originales et une méthode de stimulation innovante pour potentialiser la stimulation des zones réflexes plantaires.